Vaccin et cycle menstruel : quels effets secondaires sont possibles ?

On a beaucoup entendu parler de potentiels effets secondaires du vaccin Covid sur le cycle menstruel, alors qu'en est-t-il, mythe ou réalité ?

La plupart des personnes ayant rapporté des symptômes inhabituels à la suite d’une vaccination avec les vaccins Pfizer et Moderna ont évoqué les symptômes suivants :

  • Cycle plus court
  • Cycle plus long
  • Règles plus douloureuses
  • Douleurs prémenstruelles
  • Règles plus abondantes
  • Saignements inhabituels chez certaines personnes ménopausées ou transmasculines
 

Faut-il s’inquiéter ? 

Non. Ces symptômes, bien qu'inhabituels sont temporaires, ils sont simplement le signe d’une réaction immunitaire passagère suite au vaccin au même titre qu’un épisode de fièvre, un mal de tête ou une fatigue plus importante (déclencher une réponse immunitaire, c’est justement le but du vaccin, un bon signe donc).

Qu’est-ce qu’une réponse immunitaire ? 

L’inflammation, tout simplement ! Notre système immunitaire est sollicité, il réagit en déclenchant une réponse inflammatoire temporaire, qui peut prendre plusieurs formes, selon le type “d’attaque”. En soi, l’inflammation est une bonne chosse, car c’est le signe que notre système immunitaire fonctionne, puisqu’il est réactif. Comme toujours en cas d’inflammation, c’est bien la cause qu’il est important de considérer avant tout (la fameuse “racine du problème”). Dans le cas du vaccin, on connaît la source de cette inflammation et on sait qu’elle est temporaire, il n’y a donc pas de raison de s’inquiéter. 

De manière générale, de nombreux facteurs peuvent impacter la durée du cycle, le volume des règles, leur durée. Si tu souhaites aller un peu plus loin et comprendre le lien entre inflammation et règles abondantes, on en avait déjà parlé ici.


Ces symptômes varient bien évidemment selon les personnes, ainsi que selon la phase du cycle à laquelle le vaccin a été administré. À priori, il semblerait que les réactions inflammatoires varient selon la phase du cycle à laquelle il est administré. Il est par exemple possible que le vaccin cause un retard d'ovulation, ce qui à son tour provoquera des règles retardées, et chez d'autres, des règles très avancées. Aussi, les hormones du cycle sont directement connectées au système immunitaire : les œstrogènes, majoritaires en début de cycle boostent nos défenses immunitaires et notre vitalité : on est plus énergique, on a besoin de moins de sommeil, on résiste mieux aux infections, on est moins sensible à la douleur...

Enfin, il est essentiel de préciser que les troubles du cycle sont un effet secondaire potentiel, mais en aucun cas automatique. Il est tout à fait possible de se faire vacciner et de ne subir aucun effet secondaire.

Le cycle menstruel est un aspect central de la santé des femmes.

On le rappelle au cas où : il n’y a pas santé d’un côté et cycle menstruel de l’autre, comme des entités séparées. Tout est connecté. De la même manière que l’alimentation, le niveau de stress, le sommeil, l’activité physique peuvent impacter le cycle menstruel, certains traitements médicamenteux ou un vaccin peuvent aussi avoir des répercussions sur le cycle menstruel.

Ce n’est pas le vaccin directement qui serait la cause de ces troubles menstruels, mais la réaction inflammatoire qu’il peut induire. 

Geoffroy Robin, gynécologue

 

Pourquoi on n'en entend parler que maintenant ?

Chez les scientifiques, le rapport entre vaccin (tous types de vaccins confondus) et modifications temporaires du cycle menstruel a déjà été établi, mais si on en parle pas, c’est pour plusieurs raisons : 

  • La plupart des vaccins sont effectués chez des personnes non menstruées (nourrissons, jeunes enfants) et rarement à si grande échelle qu'avec la campagne de vaccination actuelle
  • Les études cliniques ne différencient pas nécessairement les symptômes selon le sexe des participants (ce qui fait que ces symptômes peuvent être jugés “minoritaires”)
  • Les femmes participant à des études cliniques elles-mêmes ne font pas forcément le lien entre leurs symptômes menstruels et le vaccin, à cause des tabous mais aussi à cause du manque d’information. 

Ces effets secondaires sont à priori communs à la plupart des vaccins et non réservés aux vaccins Pfizer et Moderna. Mais, jusqu'à récemment, se faire vacciner était une chose qui n'affectait pas tant de monde simultanément, et pas à cette échelle. Un ensemble de facteurs qui expliquent le peu d’informations à ce sujet jusqu’à présent : statistique d’une part, la gêne ou la crainte de ne pas être prise au sérieux. Surtout si on considère que beaucoup de femmes souffrent déjà de déséquilibre hormonal, faire le lien peut être plus compliqué qu’on ne le pense ! 


Comment se préparer à la possibilité d'effets secondaires du vaccin ?

En prévention ou en “réparation”, avant ou après avoir été vaccinée, la meilleure chose est de prendre soin de ses hormones pour donner un coup de pouce à son corps et l’aider à rétablir un équilibre hormonal sain.

Le souci avec l’inflammation, c’est qu’en cas de déséquilibre hormonal, elle est souvent déjà présente et un vaccin peut potentiellement "empirer" certains symptômes et douleurs. Encore une fois, le problème, ce n’est pas l’inflammation, mais ce qu’elle nous dit sur notre état de santé. Si on soufre régulièrement de règles douloureuses, d’acné hormonale, de troubles digestifs, de cycles longs et/ou irréguliers, c’est déjà le signe que quelque chose ne va pas comme il faut au niveau de l’équilibre hormonal. 

Les solutions pour prendre soin de ses hormones :

- réduire son stress, pratiquer une activité physique régulière, des exercices de yoga

- nos remèdes de grand-mère contre les règles douloureuses

- éviter les sources d'inflammation, notamment l'alcool

- certaines plantes sont thérapeutiques, tant au niveau de l'inflammation que pour lutter contre les douleurs ou diminuer le volume des règles. On pense notamment à l'achillée millefeuille, l'alchémille, l'angélique... qu'on retrouve dans notre tisane FLOW, l'alliée des règles douloureuses et abondantes.

- pour aider le corps à mieux se rétablir et augmenter la résistance au stress et lutter contre l'inflammation, le magnésium, la rhodiole, l'actée à grappes de la cure BALANCE agissent ensemble pour lutter contre l'inflammation et réguler les cycles irréguliers ou longs.

 

Sources :

https://www.womenshealth.com.au/the-answer-to-those-covid-vaccine-and-period-questions-you-re-too-afraid-to-ask

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/08/06/covid-19-vaccins-et-perturbation-des-regles-des-signaux-et-beaucoup-d-incertitudes_6090781_4355770.html

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-16-07-2021-au-22-07-2021

https://www.bbc.com/news/health-56901353

https://vajenda.substack.com/p/the-covid-19-vaccine-and-menstrual

https://www.neonmag.fr/leane-alestra-jaurais-aime-savoir-que-le-vaccin-pouvait-avoir-un-effet-sur-mon-cycle-556888.html

https://theconversation.com/could-the-covid-vaccines-affect-your-period-we-dont-know-yet-but-theres-no-cause-for-concern-159912