Stérilet en cuivre : quels sont les effets secondaires ?

Stérilet en cuivre : quels sont les effets secondaires ?

On entend et on lit parfois tout et son contraire sur le stérilet : inadapté aux femmes qui n’ont pas d’enfants, il rendrait stérile, la pose serait extrêmement douloureuse, il n'a aucun effet secondaire, ou au contraire, une liste d'effets secondaires longue comme le bras… Comment démêler le vrai du faux ? 

Stérilet en cuivre : vrais et fausses idées reçues

Que tu en portes un ou que tu considères opter pour ce mode de contraception, tu trouveras certainement des réponses aux questions que tu te poses dans cet article !

Commençons par une mise au point : qu’est-ce que le stérilet en cuivre ?

Le nom officiel du stérilet, c’est DIU, pour dispositif intra-utérin. Il s’agit d’un moyen de contraception sans hormones (il existe aussi un stérilet hormonal dont le mode de fonctionnement est différent). Le stérilet est un petit objet d’environ 3 cm en forme de T, qui est inséré à l’intérieur même de l’utérus. Il se termine par des fils en nylon qui servent à le récupérer plus facilement quand il faudra le retirer.

Comment ça fonctionne ? 

On installe le DIU à l'intérieur même de l'utérus, où il peut rester jusqu'à 5 ans et passe quasi inaperçu. Le cuivre qui compose le stérilet est spermicide, il réduit la mobilité des spermatozoïdes ainsi que leur viabilité dans l’utérus—ou pour le dire autrement : le cuivre est la Kryponite des spermatozoïdes, sa présence dans l’utérus les affaiblit, ce qui les empêche d’aller retrouver l’ovule pour le féconder.

Quels sont les avantages du stérilet face aux autres moyens de contraception ?

Les avantages du stérilet sont multiples, surtout face à une contraception plus contraignante comme la pilule, qui représente non seulement une charge mentale conséquente (il faut y penser tous les jours) mais peut aussi avoir des conséquences physiques et émotionnelle (prise de poids, humeur dépressive, baisse de la libido, acné).

 

Pas besoin d’un rappel quotidien.

Une fois posé, il est presque oublié. L’effet contraceptif est immédiat et dure environ 5 ans, avec très peu de suivi médical nécessaire.

Il n’affecte pas le cycle menstruel. 

Contrairement aux contraceptions hormonales comme la pilule, le patch ou l’anneau vaginal, le DIU en cuivre n’a pas d’action hormonale et n’a—en principe—aucun effet sur le cycle menstruel.

On l’a toujours sur (enfin dans) soi.

Pas besoin de se rappeler d’en avoir sur soi, contrairement aux méthodes barrières comme le diaphragme ou les préservatifs. Où qu’on soit, quel que soit le contexte, il ne bouge pas.

Il n'y a pas d'effet rebond.

L'action contraceptive est interrompue immédiatement avec le retrait du DIU. L'arrêt d'une contraception hormonale peut causer un déséquilibre hormonal : acné, cycles irréguliers, absents, prise ou perte de poids, pilosité... ce n'est pas le cas du DIU en cuivre.

🚨 N’oublie pas que seuls les préservatifs protègent des infections et maladies sexuellement transmissibles (IST et MST). Le safe sexe avant tout ! 🚨

NB : comme tout contraceptif, le DIU (cuivre ou hormonal) n’est pas fiable à 100%. Son efficacité est élevée, mais il n’existe pas de contraception sûre à 100%. Il est donc possible (mais rare), de déclencher une grossesse non-désirée sous DIU. 

DIU en cuivre, fact checking : le vrai du faux

1. Le stérilet rendrait stérile 

FAUX. Le nom d’usage du DIU peut encore induire en erreur, mais le stérilet ne rend pas stérile. Son nom et cette croyance viennent certainement du fait que son usage était auparavant réservé aux femmes qui avaient déjà accouché et qui ne souhaitaient plus en avoir. En réalité, il n’est pas du tout nécessaire d’avoir déjà des enfants pour pouvoir porter un stérilet (si c’est ce que ton médecin te dit, nous te conseillons fortement d’aller en trouver un autre). 

2. Il peut être utilisé comme contraception d'urgence

VRAI. L'un des avantages du DIU en cuivre, c'est qu'il peut être posé comme contraception d'urgence après un rapport à risque, même si l'ovulation a déjà eu lieu, contrairement à la pilule “du lendemain” qui elle contient une forte dose d’hormones permettant de retarder l’ovulation (elle n’est donc pas efficace si l’ovulation a déjà eu lieu au moment de la prise). 

3. La pose serait toujours douloureuse

VRAUX. Sans vouloir généraliser, il est vrai que la pose d’un DIU en cuivre n’est pas le moment le plus agréable qui soit. Si la pose est indolore pour certaines, d’autres ressentent des douleurs importantes au moment de la pose (et souvent également pendant les jours qui suivent, d’autant plus que le pose s’effectue le plus souvent au moment des règles). Le choix du médecin est important : plus on se sent en confiance, plus le praticien est à l’écoute, plus on sera détendue et moins la pose sera douloureuse, même si objectivement, il y a des activités plus agréables. 

Les femmes qui ont déjà accouché ressentent généralement moins de douleur à la pose, car si leur col de l’utérus a déjà vu passer un nouveau-né, qu’est-ce qu’un objet de 3 cm ? 

4. Le stérilet serait abortif

FAUX. On lit ou entend parfois dire que le stérilet serait abortif, c’est-à-dire que l’inflammation qu’il déclenche provoquerait un l’expulsion spontanée d’un embryon (après fécondation de l’ovule donc). Même s’il est vrai que l’inflammation des parois utérines pourrait empêcher la nidation d’un embryon, c’est en amont que les choses se passent :  le cuivre est spermicide et il empêche qu’un spermatozoïde ne puisse atteindre et féconder l’ovule.

5. On ne peut pas utiliser de cup menstruelle avec le DIU en cuivre

FAUX (mais attention quand même). Il est possible d’utiliser une cup menstruelle avec le stérilet, à condition de faire preuve d’un peu de doigté (sans jeu de mots) au moment de la retirer. Il faut éviter de “pousser” pour la faire sortir ou de tirer dessus. Pour éviter que l’effet “ventouse” de la cup “aspire” le stérilet, ce qui pourrait éventuellement le déplacer, il est important de bien pincer la cup avant de la retirer pour éviter cet effet de succion. 

Aucune raison de te forcer si tu as peur de mal t’y prendre, il existe d’autres protections menstruelles : tampons, serviettes, culottes menstruelles, éponges menstruelles…

6. Le stérilet provoque des règles plus abondantes et douloureuses

VRAI. (même si ce n'est pas le cas pour toutes les personnes) Il est fréquent que la pose d'un stérilet soit synonyme de règles plus abondantes et plus douloureuses, en particulier pendant les premiers mois après la pose. L'inflammation provoquée par le stérilet provoque un surdéveloppement de la muqueuse utérine, ce qui donne des règles plus importantes et souvent plus douloureuses (plus d'endomètre = plus de sang à évacuer).

Si tu portes un stérilet et que tes règles sont très abondantes, tu peux être plus à risque d’anémie. Surtout si tu es très fatiguée, parles-en à ton médecin, qui pourra déterminer si un bilan sanguin peut être nécessaire. 

Pense aussi à consommer des sources de fer dans ton alimentation pendant les jours qui précèdent tes règles et pendant tes règles : graines de courge, fruits de mer, viande rouge, légumineuses et crucifères… 

7. Le DIU en cuivre n’aurait pas d’effets secondaires

FAUX. Malheureusement, la contraception parfaite, sans aucun effet secondaire, qui convient à tout le monde n'existe pas... Il est bien sûr tout à fait possible de vivre sa meilleure vie sans aucun effet secondaire sous DIU en cuivre, mais ça ne sera pas le cas pour tout le monde.

L'effet secondaire le plus connu est l'augmentation de la durée et de l'abondance des règles, ainsi que des douleurs plus importantes. Mais l’inflammation peut aussi prendre d’autres formes : l’acné est une conséquence souvent ignorée du DIU en cuivre. D’autres symptômes inflammatoires sont également possibles (même s’ils sont moins fréquents : douleurs digestives, intolérances alimentaires, fatigue importante (surtout au moment des règles), voire même des infections urinaires ou vaginales.

8. Les anti-inflammatoires annuleraient son efficacité

FAUX. Il est tout à fait possible de prendre des anti-inflammatoires (y compris des plantes ayant un effet anti-inflammatoire naturel) si on porte un DIU en cuivre sans compromettre son efficacité.

L'effet contraceptif du DIU en cuivre vient de son effet spermicide. Les spermatozoïdes sont en quelque sorte allergiques au cuivre qui réduit leur viabilité dans l’utérus et empêche la fécondation. L’inflammation est un effet secondaire du stérilet et non pas l’origine de son efficacité. 

​​9. Le stérilet en cuivre n'a pas d'influence sur l'humeur et le SPM

FAUX. Même si cet effet est indirect, il est effectivement possible que le DIU en cuivre augmente ou déclenche certains symptômes prémenstruels, notamment au niveau de l'humeur (fatigue, sautes d'humeur, état dépressif...). Le stérilet n'a pas d'effet hormonal en soi, mais l'inflammation qu'il déclenche peut affecter les hormones, surtout si un déséquilibre hormonal et déjà présent et peut intensifier, voire même dans certains cas, déclencher un syndrome prémenstruel plus important.

10. Le DIU en cuivre n'est pas compatible en cas d'endométriose

VRAI. L'endométriose est une maladie inflammatoire et à ce titre, le stérilet est déconseillé, car l'inflammation qu'il provoque peut augmenter les symptômes de cette maladie. 

On entend de plus en plus spéculer sur le fait que le stérilet pourrait déclencher de l'endométriose, cette hypothèse n'est pas prouvée, mais il n'est pas impossible que le DIU puisse "réveiller" une endométriose qui ne causait pas de symptômes jusqu'alors.

​​11. On ne peut rien faire contre les effets secondaires du DIU en cuivre

FAUX (Archi-faux même !). Il faut savoir qu'une partie des effets secondaires du stérilet sont temporaires et se limitent aux premiers mois après la pose. Au bout d'un certain temps, le corps est plus habitué à la présence de ce corps étranger et au cuivre et l'inflammation s'apaise sans qu'on ait besoin de rien faire

Mais surtout, on peut, dès la pose, aider son corps à combattre l'inflammation, pour réduire les symptômes et accélerer la période d'adaptation du corps !

Les méthodes naturelles pour combattre l'inflammation et réduire les effets secondaires du stérilet en cuivre

Réduire les sources d'inflammation au quotidien

Avoir un mode de vie sain peut aider à réduire l'intensité de l'inflammation et des symptômes accentués. Manger équilibré, éviter le sucre, les aliments transformés, réduire son stress permet de prendre soin de santé et aide à limiter les symptômes inflammatoires causés par le DIU en cuivre.

Besoin d'aide sur comment faire ? Télécharge gratuitement notre programme détox de la Nouvelle Année pour t'aider à reconnaître les mauvaises habitudes qui peuvent accentuer tes symptômes !

Les plantes pour apaiser l'inflammation et réduire les effets secondaires du stérilet

Enfin disponibles en coffret, les deux cures agissent en synergie pour réduire l'inflammation et les symptômes qu'elle peut déclencher : de l'acné aux règles abondantes, de la fatigue aux migraines, en passant par les troubles digestifs et les douleurs de règles.

Clear et Flow contiennent des plantes et minéraux qui participent à réduire les douleurs liées aux règles, diminuer le volume des règles, détoxifier l'organisme et combattre l'acné de manière 100% naturelle. Tandis que Balance aide à équilibrer les hormones responsables du SPM.

Découvre le Trio Rééquilibrage Total