L'acné hormonale : causes et solutions naturelles

“T’as de l’acné hormonale ? Moi aussi j’en avais. Mais depuis que j’utilise cette crème hydratante, je n’ai plus aucun bouton. Tu devrais essayer !” Combien d’entre nous ont déjà entendu ce discours vantant des solutions miracles qui fonctionnent sur les autres, mais jamais sur soi ? Paroles pleines de bonnes intentions certes, mais qui, on ne va pas se mentir, nous font bouillir intérieurement tant nous avons essayé de produits variés. Parce qu’il est très difficile de se débarrasser de l’acné à l’âge adulte, nous avons décidé de nous pencher sur la question de cette maladie de peau. Qu’est-ce que l’acné hormonale ? Quelles en sont les causes ? Existent-ils des traitements naturels pour soigner ces problèmes ? Ce sont là tous les sujets que nous allons aborder dans cet article. Partons ensemble à la découverte de ces maux sur lequel nous avons mis des mots !

 

Qu’est-ce que l’acné hormonale ?

Selon la société française de dermatologie: L’acné est une maladie de peau chronique et inflammatoire. Elle provoque l’apparition de boutons localisés principalement sur le visage et parfois sur le dos, le torse ou le cou.

Si elle touche en premier lieu les adolescents, elle se prolonge dans certains cas à l’âge adulte (voir apparaît soudainement à ce moment-là). C’est dans ces derniers cas de figure que l’on parle d’acné hormonale. À la différence de l’acné juvénile qui touche autant les garçons que les filles, l’acné hormonale touche essentiellement les femmes et personnes menstruées. Ainsi, selon le sondage du Conseil Scientifique de l’Acné Sévère (CSA) mené en 2012 chez les plus de 25 ans, 61% des cas concernent la femme, contre 39% de cas d’acné hormonale chez l’homme


Plus concrètement, l’acné adulte, comme l’acné juvénile, provient d’une inflammation du follicule pilosébacé. Chacun de ces follicules est composé d’un poil accompagné d’une glande sébacée. Cette glande sécrète le sébum, liquide qui sert à protéger notre peau. Mais il peut arriver que ce sébum est produit en excès. Dès lors, non content de faire luire notre peau à la manière d’une boule à facette, il s’épaissit et ne parvient plus à s’écouler de façon fluide. Parallèlement, des cellules mortes viennent obstruer les pores. C’est là, dans cet environnement propice, que le terrible Propionibacterium acnes, une bactérie présente sur la peau, se développe en quantité anormale, entraînant la formation des Ô combien détestés boutons d’acné.


Comment reconnaître l’acné hormonale ?

Il n’est pas rare, à tout âge de la vie, de voir apparaître ça et là des petits boutons sur sa peau. Les causes en sont multiples : repas trop gras ou trop sucré (hello les fêtes de fin d’année et leurs excès !), pollution, stress, etc. Si elles ne sont jamais très agréables à vivre, ces imperfections restent toutefois ponctuelles et disparaissent bien souvent rapidement. 


Pour l’acné hormonale en revanche, c’est une autre histoire. Plusieurs facteurs permettent de l’identifier, tels que : 

  • La zone d’apparition des lésions. Elles sont généralement localisées au niveau du bas du visage, le cou, la mâchoire.
  • La période d’apparition des boutons. Ils sont souvent associés au cycle menstruel et se manifestent généralement en milieu de cycle (avant/pendant la période d’ovulation) ou avant/pendant les règles.
  • Le type de boutons. Ils apparaissent plutôt sous la forme de kystes douloureux, souvent symptôme d’acné hormonale sévère. Ils résultent de microkystes sous-cutanés qui, en raison d’un terrain inflammatoire, évoluent en lésions d’acné (ces derniers sont ceux qui laissent le plus de tâches et de cicatrices).

 

Les causes de l’acné chez l’adulte

Comme son nom l’indique, ce type d’acné est en lien direct avec les variations hormonales. Si les femmes sont plus touchées, c'est parce que leur corps traverse davantage de variations hormonales que les hommes. Grossesse (eh oui, on peut avoir de l’acné hormonale enceinte) ou post-partum, ménopause, effet des contraceptifs hormonaux… Et le chamboulement le plus régulier d’entre tous : les cycles menstruels.


Ceux-ci sont ponctués par des hausses et des chutes des hormones dites sexuelles, les principales étant : 

  • la progestérone et les oestrogènes pour les hormones dites femelles,
  • les androgènes, notamment la testostérone, pour les hormones dites masculines.

Le bon fonctionnement de l'organisme repose sur un équilibre subtil entre ces différentes molécules. Il arrive parfois qu’une hormone sexuelle soit présente en trop grande quantité dans le corps. Cela entraîne alors un déséquilibre dont découlent un ensemble de troubles, c'est le fameux “syndrome prémenstruel” (SPM). Il faut savoir que le SPM regroupe plus de 150 symptômes. Et parmi eux : l’acné adulte. Cette dernière survient notamment dans deux formes de dérèglement hormonal :

  • L'excès d’oestrogènes (ou hyperoestrogénie). Ses manifestations regroupent notamment l’acné, des sautes d’humeur, des règles et des seins douloureux, de la rétention d’eau, des ballonnements, règles abondantes et douloureuses...
  • Un excès d’androgène (testostérone) ou hyperandrogénie qui peut engendrer de l’acné, une pilosité accrue, une chute de cheveux, prise de poids...

D’autres facteurs peuvent amplifier l’acné hormonale (voire parfois en être la cause principale) : 

  • des problèmes de thyroïde, 
  • des problèmes digestifs (porosité intestinale, foie chargé, mauvais microbiote…), 
  • le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), 
  • l’arrêt d’un contraceptif hormonal (on sous-estime souvent l’impact de l’acné hormonale après la pilule…), 
  • ou encore des facteurs extérieurs tels que le stress chronique, le tabac ou la pollution. 

Acné hormonale et traitement naturel

Nombre de personnes ne souhaitent pas soigner leur acné hormonale avec des solutions pansements comme la pilule ou d'autres traitements médicamenteux lourds (roaccutane ou antibiotiques) et se tournent vers les solutions naturelles. Complexe à soigner en raison de sa multitude de facteurs, l’acné hormonale n’a pas un traitement unique. Pour parvenir à bout de cette maladie, il faut bien souvent la soigner de manière holistique. Voici quelques-uns de nos conseils.


Une routine de soin de la peau adaptée

Attention aux produits d’hygiène que l’on utilise : bien souvent, ils ne sont pas adaptés aux peaux à tendance acnéique. Mieux vaut éviter les crèmes hydratantes trouvées en supermarché, les crèmes solaires de mauvaise qualité, souvent comédogènes, ou les savons trop agressifs pour la peau. On leur préfère les produits naturels tels que les huiles végétales. En ce sens, l’huile de jojoba ou de chanvre est idéale pour tous les types de peau grâce à son action sébo-régulatrice, elle est hydratante et peut s’utiliser en démaquillant. 

L’importance de l’alimentation sur l’acné hormonale

L’alimentation joue un rôle clé sur l’acné hormonale. Un certain nombre d’aliments ont en effet la fâcheuse tendance de maintenir voire d’exacerber l’état inflammatoire de notre corps. Et comme l’acné est une maladie inflammatoire, autant vous dire que le combo peut vite devenir explosif pour notre peau. Alors que faire ? 


On essaie de limiter sa consommation d'aliments potentiellement inflammatoires comme les produits laitiers, la charcuterie, les sucres, les produits industriels, le gluten, la caféine (#tristesse), et les irritants (tabac, alcool…). On privilégie les aliments à indice glycémique bas, les repas équilibrés, les fruits et légumes, les céréales complètes, la viande bio (en petite quantité toutefois) et les bonnes graisses (avocats, poissons gras, fruits à coque, huile d’olive…). Sans oublier de faire le plein d'épices inflammatoires au quotidien (le curcuma, le gingembre, la cannelle, la cardamome etc. sont nos nouveaux meilleurs amis !)


Enfin, on boit suffisamment d’eau. Parce qu’elle aide l’épiderme et le foie à éliminer les toxines de l’organisme (et nous maintient en vie, paraît-il...), elle est notre meilleure alliée !

Pour t'accompagner dans ce processus et te donner les clés pour apprivoiser ton bien-être hormonal et ton acné, notre ebook La méthode 28 jours est là pour t'aider. Ce guide t'aidera à comprendre le fonctionnement de ton cycle et l'influence de ton hygiène de vie et de l'alimentation sur tes symptômes (acné, douleurs, SPM...)


Une hygiène de vie pour assurer un équilibre

La façon dont nous vivons notre quotidien a aussi une incidence sur l’acné hormonale. Avoir un rythme régulier, ne pas sauter de repas, dormir suffisamment, faire du sport régulièrement, drainer son foie de temps à autre… Tous ces éléments sont source de bien-être et contribuent au bon équilibre de notre organisme. Alors go, trouvons une routine qui nous fait du bien !


Apprendre à gérer le stress

Le stress à haute dose ou vécu de manière chronique à un effet dévastateur sur l’organisme. Il va non seulement augmenter la sécrétion de l’insuline et des androgènes, lesquels sont à l’origine de l’acné. Mais il va également accroître l’inflammation du corps, ralentir le transit intestinal et le fonctionnement de la thyroïde, trois facteurs néfastes qui ont aussi une incidence sur l’acné. 

Ajouter à son quotidien des petites sessions de méditation, faire du yoga ou bien pratiquer la respiration synchronisée conduit à l’apaisement. Et pour les plus stressées, sachez que l’acupuncture ou encore la sophrologie ont de très bons résultats !

L’argile blanche pour favoriser la disparition des boutons

Produit 100% naturel, l’argile fait des merveilles pour les peaux à tendance acnéiques. Si la verte reste la plus connue, la blanche, plus douce, est à privilégier. Avec ses propriétés absorbantes, elle est en mesure de nettoyer l’accumulation des cellules mortes à la surface de la peau ainsi que les toxines et excès de sébum situés en dessous. En plus, elle est reminéralisante et apaisante ! 


La méthode ? Un masque (en couche épaisse) une à deux fois par semaine à laisser poser pendant une dizaine de minutes. Attention, pour éviter les sensations de tiraillement ou les irritations, on évite de laisser sécher entièrement le cataplasme sur la peau. L’argile doit rester souple et humide lorsqu’on la retire. Et pour la touche finale, on pulvérise une eau florale (hammmélis, immortelle, rose, bleuet, lavande...) et on termine par 2-3 gouttes d'huile de chanvre pour ses vertus anti-inflammatoires et anti-bactériennes.

Plantes et compléments contre l’acné hormonale

Last but not least, de nombreuses plantes permettent de lutter efficacement contre l’acné hormonale, telles que : 

  • L’ortie, une plante à l’action anti-inflammatoire, détoxifiante, reminéralisante et antioxydante (oui, rien que ça)
  • La bardane, dont les effets détoxifiants aident à éliminer les déchets de l’organisme et équilibrer la glycémie (une hyperglycémie chronique est l'un des plus importants facteurs d'inflammation)
  • La curcumine, un puissant anti-inflammatoire et anti-bactérien.

  • Du côté des minéraux, l’efficacité du zinc sur l’acné hormonale n’est plus à prouver : il limite les poussées de boutons et participe à la cicatrisation de la peau (en plus d'aider à combattre d'autres symptômes d'un excès d'androgènes comme la pilosité accrue ou la perte de cheveux) !

(Pssst ! Retrouve ces ingrédients redoutables pour combattre l'acné hormonale dans CLEAR, notre produit phare pour combattre l'acné hormonale et inflammatoire)

 

Chez Circles, nous nous sommes penchées sur les bienfaits de cette pharmacopée. À l’aide de gynécologues, d’endocrinologues, de naturopathes et de phytothérapeutes, nous avons concocté des formules complètes sous forme de compléments alimentaires. La cure CLEAR, la cure BALANCE et la tisane FLOW ont ainsi été spécialement conçues dans une optique de rééquilibrage des hormones et de lutte contre l’acné adulte. Le tout à partir de produits 100% naturels ! Un vrai coup de boost pour le corps.



Acné hormonale et regard sur soi

Souffrance psychologique

Avoir de l’acné n’est jamais facile à vivre. Mais si l’on sait qu’il fait partie du quotidien de nombreux adolescents, il est beaucoup moins accepté à l’âge adulte. Couramment passée sous silence, l’acné hormonale peut se révéler être un véritable enfer pour celles et ceux qui en souffrent, et ce au-delà de la douleur physique qu’elle génère (inflammation quand tu nous tiens...). Dans une société remplie d’injonction à la “perfection”, l’acné peut sérieusement entamer l’estime de soi. Souvent vécue comme une honte, les boutons qui constellent alors notre peau peuvent freiner le développement de notre vie sociale comme sentimentale, voire même entraîner un repli sur soi. D’autant plus que le chemin pour arriver à s’en sortir peut être (très) long.


Lâcher prise

Alors, entre souffrance physique et souffrance psychologique, l’acné s’apparente dans certains cas à une véritable impasse. Et pourtant… Si la douleur liée à l’inflammation peut être atténuée avec un traitement adapté, la souffrance psychique peut aussi disparaître. Le premier pas réside dans l’acceptation de son acné, et pour ce faire, la bienveillance envers soi-même est de mise. Il faut avant tout apprendre à lâcher prise avec le regard des autres. Pour cela, il est nécessaire de comprendre que, quoi que l’on fasse, quelle que soit notre apparence, chaque personne aura un avis sur nous (avec ou sans acné). Vouloir constamment plaire aux autres, c'est passer sa vie à s’oublier. Et puis, les personnes qui nous repoussent en raison de nos boutons méritent-elles d’entrer dans nos vies ? Certainement pas ! (Si ça c’est pas du filtre !)


N’oublions pas non plus que l’acné n’est qu’un message que le corps transmet afin de nous faire prendre conscience d’un déséquilibre interne. Notre peau, organe émonctoire, nous permet d’éliminer les déchets. Lorsqu’elle manifeste ces symptômes, c’est la preuve que, malgré le trouble qui l'initie, elle fonctionne parfaitement. Gratitude donc, donc, pour cet organe héroïque et positivité et amour de soi sans condition sont les clés pour regagner confiance et enfin s’accepter tel que l’on est. 


Rappelons nous également que nos éléments de comparaison actuels sont faux pour la plupart : des séries en passant par les réseaux sociaux, les images sont retouchées par millions. Rien à voir avec la vraie vie donc. 


Enfin, notons que les mentalités sont en train de changer : au même titre que le body positivisme s’affiche de plus en plus sur les réseaux, la skin positivity commence à s’étendre aussi ! 



Si toi aussi tu cherches une solution naturelle pour accompagner ta lutte contre l’acné hormonale, retrouve ici nos différentes cures. Le petit plus ? Pour toute commande de 2 cures ou plus ou d'un coffret, tu recevras gratuitement La Méthode 28 Jours, un programme pour t'aider à rééquilibrer tes hormones en 4 semaines et maintenir les résultats de nos cures sur la durée !