Pourquoi café et douleurs de règles ne font pas bon ménage


Ah le café, cet élixir merveilleux qui sent si bon, réconforte, énergise et éveille les sens ! 
(Pour ceux qui aiment ça), difficile de s'imaginer une journée sans café, autant d’un point de vue physiologique (on connaît toutes quelqu’un d’insupportable le matin avant d’avoir bu sa première gorgée de café) que d’un point de vue émotionnel : le café c’est chaud, c’est réconfortant, ça permet de faire une pause, de prendre des nouvelles de ses amis…
Malheureusement, beaucoup de choses agréables ont une face sombre, et le café ne fait pas exception à la règle.

Pourquoi faire une pause de café pour faire du bien à tes hormones ? 

Avant de te faire peur et quitter cette page, rassure-toi : on ne va pas te dire d’arrêter pour toujours ! Comme dans d’autres domaines, on préfère mettre en avant la modération, commence par réduire ta consommation petit à petit, remplace un café par jour par une infusion de plantes ou une tasse de Golden Milk (la recette plus bas !)
Ceci dit, si tu veux rééquilibrer tes hormones et faire une détox de quelques jours, mieux vaut arrêter complètement pendant cette période, n’oublie pas que c’est seulement temporaire
Dans cet article, on t’explique en 5 points quels effets le café peut avoir sur tes hormones : 

1. La caféine accentue le syndrome prémenstruel 

Troubles digestifs, seins lourds et douloureux, sautes d’humeur, acné, insomnies, épisodes dépressifs, ce sont tous des symptômes liés à un déséquilibre hormonal. La caféine a un impact direct sur la production et le recyclage des hormones dans l’organisme, notamment au niveau du foie. 

2. La caféine stimule la production de cortisol, entraînant un état de stress quasi constant. 

Le stress joue un rôle majeur au niveau hormonal, il peut causer notamment être en cause dans certaines irrégularités de cycle ou intensifier les manifestations du SPM et les douleurs de règles.

3. La caféine provoque des fringales 

Il semblerait que la caféine entraîne un état semblable à l’hyperglycémie (difficultés de concentration, irritabilité…). L’abus de café peut déclencher un cercle vicieux entre l’excitation et l’épuisement. Le corps est perturbé, en manque d’énergie, et réagit sous forme de fringales de sucre, l’ennemi N°1 des hormones. 

4. Le café endommage les parois de l’intestin

En cas d’inflammation, la caféine participe à affaiblir les parois de l’intestin, ce qui crée une intensification de certains troubles digestifs et de l’inflammation, qui à son tour est en cause dans les déséquilibres hormonaux et les syndrome prémenstruel.

5. La caféine empire les douleurs de règles

Commencer sa journée par du café pendant ses règles est une chose à éviter : la caféine contribue à l’inflammation, augmentant les douleurs de règles et les crampes, sans parler des autres symptômes comme les troubles digestifs, l’irritabilité et la difficulté à trouver le sommeil. 

La conclusion :

sans vouloir prêcher un arrêt total et définitif du café, il est bon de faire une pause de temps en temps et de remplacer le café par une alternative saine mais tout aussi réconfortante. Car même si c’est surtout la caféine qui est en cause, le café décaféiné n’est pas une alternative satisfaisante, étant donné qu’il passe par un processus chimique lourd utilisant des solvants semblables à ceux utilisés pour retirer la peinture ou dégraisser un four. 

Si tu te retrouves dans certains de ces symptômes, il est sans doute temps de faire une détox de café et de rééquilibrer tes hormones ! Les douleurs menstruelles ne sont pas une fatalité et les alternatives gourmandes au café existent ! 

N'oublie pas que la fatigue, surtout si elle est chronique, est bien le signe que quelque chose ne va pas dans ton corps ! Plutôt que d’essayer de la dompter en consommant du café en excès, essaie d’écouter ton corps et donne lui le temps de se reposer réellement. 

Adapto...quoi ? 

Tu connais les plantes adaptogènes ? Contrairement au café, qui est un excitant pur et simple, les plantes adaptogènes ont un pouvoir qui va dans les deux sens : elles sont à la fois vitalisantes et calmantes, selon les besoins de l’organisme. La rhodiole, que nous avons choisi d’utiliser dans notre cure BALANCE, est réputée pour augmenter la performance physique et et la concentration d’un côté, tandis que de l’autre, elle permet de lutter contre les troubles du sommeil et facilite un sommeil profond et réparateur. Fun fact : Cette plante était considérée comme étant si puissante pour la performance, que les soviétiques l’étudiaient en secret pour en faire bénéficier leurs athlètes pendant la guerre froide !  

Bonus : la recette du Golden Milk


Notre recette du Golden Milk, cette boisson ancestrale venue d’Inde qui sera bientôt l’alliée indispensable de tes hormones : grâce à son ingrédient star, le curcuma, et ses propriétés anti-douleur, anti-fatigue, anti-inflammatoires, cette boisson chaude est aussi délicieuse que réconfortante—ou rafraîchissante en version glacée ! 

  • 1 tasse de lait végétal (avoine, amande, coco, soja…)

  • 1 cuillère à café de poudre de curcuma

  • 1/2 cuillère à café de cannelle

  • 1 pincée de gingembre moulu

  • 1 pincée de poivre noir moulu

  • Optionnel : une pincée de safran ou de cardamome

  • 1 cuillère à café de miel ou de sirop d’érable

→ La curcumine (la molécule “magique” du curcuma) a besoin d’un “solvant gras” pour être mieux absorbée et assimilée par l’organisme, si tu ne bois pas ton Golden Milk au cours d’un repas, on te conseille d’y ajouter une demi cuillère à café d’huile de coco ou de ghee.